- 0126BE9D32D978046D0488244F622925 " />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Erich ALAUZEN

Faites de la spéléologie en Tunisie !

La spéléologie en Tunisie est une activité sportive qui a émergé à la fin des années 1970. De nos jours, elle connaît une expansion à travers le territoire en suscitant l'adhésion de pratiquants de tout âge et de toute catégorie socio-culturelle.

La Tunisie a une plateforme géologique adaptée à cette pratique et possède plusieurs sites (grottesgouffres, etc.) répartis sur tout le territoire tunisien. Aujourd’hui nous nous attacherons au Djebel Serj.

Les deux massifs du Djebel Serj et du Djebel Bargou, un haut lieu de la spéléologie en Tunisie, appartiennent aux plis de la dorsale tunisienne. Ils culminent respectivement à 1 357 mètres et 1 268 mètres et sont orientés sud-ouest et nord-est.

Le premier d'entre eux est formé de deux crêtes parallèles séparées par une profonde entaille. Toute l'ossature du massif est formée par des terrains d'âge aptien dont les calcaires récifaux du sommet constituent la presque totalité des affleurements.

Les flancs du djebel sont très accentués, formant ainsi une structure en pli coffré. On note par ailleurs l'existence d'un réseau de failles orthogonales. Le site est intéressant, tant du point écologique qu'archéologique. Il s'y trouve des sources émergeant dans une végétation sauvage et des ruines romaines telles que celles du pont de Sidi Amara.

On y trouve un grand nombre de grottes, la plus importante d'entre elles étant la grotte de la Mine et la grotte d'Aïn Dhab. A noter que la grotte d’Ain Dhab, avec sa rivière souterraine active et ses longues fistuleuses, constitue un lieu incontournable et unique de la spéléologie en Tunisie…

Pour en savoir plus sur la spéléologie en Tunisie : http://www.speleo-tunisie.com

#spéléotunisie #spéléologie #speleologie #Tunisie #happy #sportstunisie #grottestunisie #Tunisia #associationedhiafa #sportsextreme

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article