- 0126BE9D32D978046D0488244F622925 " />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Erich ALAUZEN

Utique, une splendeur archéologique en Tunisie !

Utique, dans le nord de la Tunisie, est un magnifique site archéologique – le plus grand de la région - situé dans le gouvernorat de Bizerte. La bizarrerie au sujet de son nom est qu’il signifie ville ancienne en langue punique, mais ville nouvelle en langue romaine.

En fait, pas si bizarre que cela quand on sait que notre Utique fut d’abord une cité punique avant de devenir une ville romaine, située à une quarantaine de kilomètres de la grande Carthage. Durant l’antiquité, la mer léchait la cité, mais depuis, les alluvions de la Mejerda ont isolé l’enceinte de la vile à l’intérieur des terres, à une dizaine de kilomètres du rivage.

Pline l’Ancien, ainsi que Aristote racontent que la ville fut fondée en 1011 avant J.C-. Utique fut sans aucun doute l’un des comptoirs phéniciens les plus importants de cette région et indispensable pour les échanges commerciaux entre Tyr et Cadix. Elle ne dépendait pas vraiment de la capitale phénicienne de Tyr, se contenant de verser un tribut annuel.

Mais bientôt, Carthago delenda estCarthage tombe aux mains des Romains, mais Utique tire son épingle du jeu en faisant partie des sept villes d’institution phénicienne, à recevoir liberté et immunité. Elle devient une capitale de province romaine et reçoit en plus une large portion du territoire de Carthage. Attention, cet avantage ne fut pas éternel et Carthage reprit ses droits à l’avènement de l’empire romain.

Au milieu de la tourmente de la guerre civile qui oppose les partisans de César et ceux de Pompée, elle opte pour le camp de Pompée et devient son point de ralliement, tout ceci aux alentours de 49 avant J.C-. Caton, ardeur défenseur de Pompée, s’y donne la mort après la défaite de Thapsus, pour échapper à César.

A partir de 36 avant J.C-, la cité passe par différents statuts sous les différents empereurs qui se succèdent.

Une présence du christianisme est attestée à Utique par Aurélius, évêque qui participe au Concile de Carthage en septembre 256. En 252, d’ailleurs, des martyrs y sont exécutés dans un emplacement appelé Massa Candida sur lequel une basilique sera érigée plus tard. Les Vandales commandés par Genséric, en 439, envahissent Utique qui est reprise par les Byzantins en 534.

L’ensablement du port engendrera malheureusement le déclin de la ville d’Utique qui est « réveillée » au cours du XIXème siècle par des fouilles menées par différents archéologues pour récupérer des objets pour le Musée du Louvre et le British Museum. Les fouilles, plus méthodiques, se poursuivent au XXème siècle, de nos jours sous l’égide de l’Institut National du Patrimoine.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article