- 0126BE9D32D978046D0488244F622925 " />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Erich ALAUZEN

Que mangeaient nos ancêtres romains ? Plein de bonnes choses...

La cuisine romaine, jusqu’au troisième siècle avant J-C, était relativement sobre, on punissait même les citoyens qui osaient faire des repas trop copieux. Après ces dates, tout comme en France lorsque les navigateurs avaient ramené de nouveaux légumes et de nouveaux fruits des Colonies, la cuisine romaine s’enrichit des découvertes grecques et orientales, surtout chez les patriciens qui représentaient les classes riches de la société.

Les romains aimaient parfaitement décorer leurs plats et n’hésitaient pas à pas à parfumer leurs plats, de nouvelles épices telles que les baies, le genièvre, l’origan ou le thym… Ils consommaient des légumes et des fruits (pommes, raisins, pêches, fraises, châtaignes, figues…) et savaient accommoder les choux et les pois chiches en soupes. Ils adoraient utiliser l’huile d’olive, le pain, le poivre, les fèves, l’oignon et l’ail, ainsi que les olives, la farine et le miel.

La cuisine devint bientôt un art et les repas s’organisèrent, tels que nous les connaissons maintenant, encore une fois dans les familles riches :

  • Le jentaculum du matin était fait de pain et de fromage
  • Le prandium du midi n’était qu’un repas léger
  • La cena du soir, en revanche, était le repas le plus important, composé de plusieurs plats et de vins, filtrés avant leur consommation et souvent coupés d’eau.

Pendant les repas, les convives s'allongeaient sur des lits spéciaux disposés en fer à cheval autour de la table. Les convives s'appuyaient sur un côté. De la main droite, ils saisissaient les aliments, pendant que le bras gauche, posé sur un coussin, tenait l'assiette. Diodore de Sicile indique que ces « coussins multicolores étaient les plus coûteux et faits avec un art consommé d'ivoire, d'argent et autres matières précieuses ». Les Romains mangent avec leurs mains, mais ils ont déjà des couteaux pour trancher la viande et des cuillères.

La cuisine dans la maison romaine

Toujours séparée du reste des pièces de la maison romaine, on y trouve un fourneau dans un coin de la pièce. Il est toujours de format rectangulaire avec un espace intérieur vouté pour le combustible. La partie supérieure offre des braises sur lesquelles cuisent les plats contenus dans des marmites ou des casseroles, posées sur une grille. Ces ustensiles sont en terre cuite dans les habitats modestes et en bronze chez les familles plus riches.

Dans les maisons plus primitives et plus modestes, l’atrium (le foyer) trônait au centre de la pièce et servait à préparer à manger pour toute la famille.

L’eau n’était pas encore courante et la cuisinière avait à sa disposition un vaste bassin muni d’un puisoir.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article