- 0126BE9D32D978046D0488244F622925 " />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Erich ALAUZEN

L’huile de pépins de figue de Barbarie, le fer de lance de l’industrie biologique tunisienne

Le hindi, nom arabe de la figue de Barbarie, est réputée pour être le Sultan des fruits. Pourtant, ce fruit a longtemps été considéré comme l’apanage vitaminé des pauvres…

Aujourd’hui, la figue de Barbarie est l’une des filières des plus prometteuses en Tunisie : si avant, ses opérateurs pouvaient à peine se compter sur les doigts des deux mains, maintenant, elle compte plus de trente opérateurs et bénéficie d’investissements qui dépassent les 15 millions de dinars tunisiens (4M€) depuis environ quatre années.

La filière de la figue de Barbarie crée un millier d’emplois permanents et connaît une diversification des produits qui en sont tirés.

Dans le secteur cosmétique, la figue de Barbarie est sans aucun doute devenue un véritable fer de lance… surtout avec son huile de pépins bio, un produit dermatologique anti-âge. Cet élixir de beauté donne la preuve au monde entier que la Tunisie dispose toujours de richesses insoupçonnées et peut conquérir de nouveaux marchés à l’international tout en valorisant des produits de terroir auparavant laissés de côté.

L’huile de pépins de figue de Barbarie bio, du fait de sa richesse en oméga 6 et en vitamines E, permet de régénérer, de cicatriser, de diminuer les rides et d’estomper les tâches. En même temps, elle raffermit la peau et réduit les vergetures.

A noter que pour produire un litre de cette fabuleuse huile, il faut trente kilos de pépins, ce qui équivaut à une tonne de figues de Barbarie.

En 2020, les produits issus de la figue de Barbarie occupent la cinquième place des exportations tunisiennes du secteur biologique tunisien.

Il faut saluer ce succès grâce à la collaboration performante entre les différents opérateurs (mutualisation des efforts) qui s’est instaurée en 2017 sous un emblème et logo commun Organic Cactus Seed Oil – Origin Tunisia. Le programme a été initialisé par la Direction Générale de l’Agriculture Biologique (DGAB) avec l’appui du projet PAMPAT mis en œuvre par l’Organisation des Nations unies pour le Développement Industriel avec un financement suisse.

#edhiafa #associationedhiafa #tourismedurable #tourismealternatif #hebergementspetitetailletunisie #hebergementalternatif #huilepepinsfiguebarbarietunisie #pampat #onudi #biotunisie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article