- 0126BE9D32D978046D0488244F622925 " />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Erich ALAUZEN

Esmahen SAKOUHI, une artisane tunisienne qui sait exactement ce qu’elle veut !

Cette semaine, nous restons à Tunis et dans le cadre de notre rubriques Nos Portraits d’Artisans, nous allons à la rencontre d’Esmahen SAKOUHI, une créatrice de bijoux.

Encore un nouveau parcours atypique qui n’était pas censé conduire au beau métier de créatrice de bijou ! En fait, Esmahen se dirigeait, dans ses études, vers un tout autre secteur : celui des relations internationales. D’ailleurs, elle commence sa carrière dans ce domaine et elle occupe différents postes à des niveaux managériaux.

Comme pour beaucoup d’autres, une soif d’indépendance commence à la tarauder et elle se lance dans la bijouterie… Non, non, pas encore, ne brûlons pas les étapes ! Esmahen a toujours aimé le café et elle obtient avec brio son certificat d’aptitude au métier de torréfacteur… Elle importe son café d’Italie et durant plusieurs mois, s’adonne à cette passion.

Pourtant, en 2018, toujours curieuse et jamais satisfaite, Esmahen veut mettre à profit ses talents créatifs que Dame Nature lui a données. Les pierres précieuses, les pierres semi-précieuses, ce monde l’attire ! Elle n’a pas de formation, mais pas grave : Esmahen sait ce qu’elle veut et elle a du temps pour apprendre… Elle commence à fréquenter le souk de la Médina et achète ses premiers bijoux... Elle aime le corail, le beau, le vrai… celui de Bizerte !

Alors, elle apprend patiemment et finalement, assez vite, elle arrive à acquérir tous les « trucs » du métier… Elle commence par faire les bijoux pour elle-même et ensuite, des amies lui demandent des créations sur mesure… Tout le monde aime, c’est parti !

La Bombonnette Store, sa petite entreprise est née ! Entre ses collections de bijoux pour femme, mais aussi pour hommes – selon ses humeurs - ses créations sur mesure pour les clientes, Esmahen gagne de plus en adresse et ses bijoux sont de plus en plus appréciés.

« Si j’avais un conseil à donner à un très jeune créateur, je lui dirais de ne jamais abandonner et de montrer de la persévérance… Et puis, il ne faut jamais dire qu’on n’est pas fait pour un domaine… On apprend toujours et avec la volonté, on arrive à tout ! » annonce Esmahen.

Elle allie la tunisianité de ses créations à un look plus moderne, souvent vintage, souvent fashion… Ses collections sont vendues par le biais des salons et des foires en Tunisie, mais aussi en Italie. Mais elle ne se concentre pas que sur la Tunisie, elle aime aussi fureter pour trouver de nouvelles idées du côté du Portugal et de l’Italie.

« Je me sens profondément tunisienne et mes bijoux s’y référent souvent. Toutefois, je trouve que la Tunisie devrait mieux aider ses artisans : les matières premières sont toujours très chères, l’administratif souvent compliqué et les taxes sont trop onéreuses pour l’export… Il faudrait remédier à ces problèmes ! » soupire Esmahen.

Pour en savoir plus sur Bombonnette Store, consultez sa page Facebook :

https://www.facebook.com/Bombonetteworld/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article