- 0126BE9D32D978046D0488244F622925 " />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Erich ALAUZEN

La nouvelle première dame des Etats-Unis, Jill Biden, qui est-elle ?

Les Américains ont choisi leur 46ème président : Joe Biden qui a remporté les élections face à Donald Trump. Qui est maintenant la First Lady américaine, épouse du nouveau président américain ?

Jill Biden, née Jacobs, est né en 1951, le 3 juin exactement, sous le signe des Gémeaux. Originaire du New Jersey, elle fut la deuxième dame des Etats-Unis de 2009 à 2017 lorsque son mari, Joe, était le Vice-Président sous la présidence Obama.

Le 7 novembre 2020, ou disons début janvier, elle deviendra la première dame

Fille d’un employé de banque (1927-1999) qui deviendra directeur d’agence, Jill avait quitté le New Jersey après plusieurs déménagements de ses parents pour s’établir à Willow Grove, en Pennsylvanie. Sa mère, décédée en 2008, femme au foyer, avait mis au monde cinq filles dont Jill est l’aînée.

Avant son mariage avec Joe Biden, Jill avait, après son bac, avait fréquenté l’Université de Pennsylvanie avant celle du Delaware pour des études d’anglais. Elle se mariait une première fois avec Bill Stevenson en 1970, mais divorce en 1975… Après une année sabbatique qui suit ce court mariage, elle retourne à l’Université et en ressort avec un diplôme de Bachelor of Arts.

Jill va rencontrer son mari à l’Université de Delaware en 1975 et se mariera avec lui en 1977, cinq ans après que Joe Biden ait perdu sa femme, Neilia, et sa fille, Naomi, dans un accident de voiture. Ensemble avec Jill, ils élèvent les deux jeunes fils, Hunter et Beau, qui ont survécu à l’accident. A noter que Beau, devenu procureur du Delaware, est décédé en 2015 des suites d’un cancer du cerveau.

Jill Biden obtient alors son Master en Sciences de l’Education à l’Université de West Chester en 1981, année où elle met au monde sa fille Ashley. Elle va cesser son activité professionnelle jusqu’en 1984 pour s’occuper de ses trois enfants.

Après avoir repris sa carrière de professeur d’anglais, elle est chargée de l’enseignement de l’histoire pour des élèves souffrant de troubles émotionnels tout en enseignant à Rockford Center, un hôpital psychiatrique, dans le cadre d’un programme pour adolescents.

Présidente de la Breast Health Initiative en 1993, (organisation à but non lucratif dans le dépistage du cancer du sein), elle s’engage parallèlement dans l’association Book Buddies (fourniture de livres aux enfants de condition modeste) et dans la Delaware Boots on the Ground qui soutient les familles de militaires.

En 2007, elle obtient de l’Université de Delaware un Doctorat en Sciences de l’Education. Trois ans plus tard, elle fera une brève apparition dans la série American Wives.

En ce 7 novembre, Jill Biden (qui a annoncé qu’elle conserverait son emploi d’enseignante malgré ses fonctions de Première Dame) assurait par Twitter que son époux serait un rassembleur, « un président pour toutes nos familles ».

« Un message qui fait écho à la ligne directrice que s’est imposé Jill durant toute la campagne : seul son mari pourra réconcilier l’Amérique. Avec une vigueur semblant parfois dépasser celle de son époux, qui a longtemps limité ses déplacements, elle a multiplié les visites dans les Etats-clés, essentiels à la victoire démocrate le 3 novembre, appelant tous les Américains, “démocrates et républicains, ruraux et urbains”, à se rassembler pour dépasser les clivages politiques, battre la pandémie et la crise économique » précisait le Huffington Post en ce 7 novembre.

Des ombres, pourtant, se sont profilées dans les vies du couple Biden : d’abord, les accusations de corruption lancées contre Hunter Biden, avocat, alors que leur père était vice-président, sans compter l’autre accusation de viol, lancée à l’encontre de Joe Biden par Tara Reade.

Hunter Biden avait également choqué l’Amérique, toujours très puritaine sous certains angles, lorsqu’il avait annoncé sa liaison avec la veuve (Hallie) de son frère décédé, Beau Biden. La relation avait cessé au bout de deux années (elle avait reçu la bénédiction de Joe et Jill Biden) et Hunter se mariait avec Melissa Cohen, une réalisatrice sud-africaine.

Ashley Biden, quant à elle, née de l’union de Joe et Jill Biden, est âgée de 39 ans. Travailleuse sociale, elle était jusqu’en 2019, Directrice Générale d’une organisation, le Centre de la Justice du Delaware, venant en aide aux personnes incarcérées. Elle travaille sur une réforme de la justice pénale.

« J'ai eu beaucoup d'avantages, mais cela n'a pas empêché de perdre le contrôle dans ma vie, ou la dévastation de perdre mon frère", confie Ashley Biden. Selon elle, ce qui l'a sauvée, c'est le fait d'être "vulnérable", et "à l'aise dans sa peau". "Lorsque vous êtes à l'aise dans votre propre peau, vous êtes plus gentille. Et je pense que nous sommes tous d'accord, le monde a besoin de beaucoup plus de gentillesse".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article