- 0126BE9D32D978046D0488244F622925 " />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Erich ALAUZEN

La réalité a dépassé la fiction... L'auteur de romans policiers confondu pour le meurtre de quatre personnes, condamné à mort par la justice chinoise

C'était en aout 2017... Un auteur de polars chinois qui s'appelle Liu Yongbiao avait confessé le meurtre d'une famille de quatre personnes dans une maison d'hôtes de la région de Zhejiang, à l'est de la Chine en 1995.

Il avait été arrêté à son domicile, proche du lieu du crime, en août 2017 après avoir été confondu grâce à son ADN. Un autre habitant de son village avait également été interpellé...

Accusés des quatre meurtres, les deux hommes avaient avoué et l'auteur de romans policiers avait précisé : "Pendant tout ce temps, j'étais ici à vous attendre..."

Un auteur de romans policiers meurtrier, et très connu en Chine... L'un de ses romans avait fait l'objet d'une adaptation en série télévisée. Le gouvernement chinois l'avait décoré pour son oeuvre.

Mr. Liu avait déclaré qu'il préparait un nouveau roman sur une écrivaine de romans, responsable de plusieurs homicides jamais élucidés ! Il comptait intituler ce nouveau roman : " La belle écrivaine qui portait tant de morts sur ses épaules"

Retour sur les faits

Dans la soirée du 29 novembre 1995, deux hommes s'étaient enregistrés dans une pension de famille de Huzhou, une localité pittoresque de l'est de la Chine, avec l'intention de réaliser un cambriolage. Mais le plan a mal tourné et le couple de propriétaires, leur petit-fils et un autre client ont été frappés à mort à la tête avec un objet contondant. Faute de techniques scientifiques modernes, la police a longtemps dû se contenter d'un unique et maigre indice pour son enquête : les deux hommes recherchés avaient un fort accent de la province de l'Anhui, assurait à l'époque un employé de la maison d'hôtes.

Condamnation à mort annoncée fin juillet 2018

Le 30 juillet dernier, le verdict est tombé : Liu Yongbiao et son complices ont été condamnés à mort par le tribunal populaire de Huzhou... L'auteur a accepté la sentence et a précisé que les détails du meurtre étaient si cruels qu'il devait au moins mourir 100 fois pour ce qu'il avait fait. (Source : Daily Mail)

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article