- 0126BE9D32D978046D0488244F622925 " />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Erich ALAUZEN

Jaou Tunis 2017, du 12 au  16 mai prochain...Une nouvelle dimension artistique ouverte au grand public !

 

A l'heure de la mondialisation et du « village global », se dressent les murs et les barbelés et les frontières ferment. Alors qu'on chante les mérites du dialogue et les vertus de l'universalité, les peuples se replient sur eux-mêmes et les points de rencontres deviennent de plus en plus des points d'évitement, en raison des guerres, des conflits religieux, politiques ou climatiques.

Avec l'ambition de repenser la migration et ses dynamiques, Jaou Tunis 2017 tente de rappeler quelques valeurs qui nous touchent dans notre humanité. Il rappelle que la Tunisie est une terre hospitalière qui a pendant longtemps accueilli tant d'émigrés: Maures, Italiens, Maltais, Russes,....

Jaou Tunis 2017 s'appuie sur des faits historiques, devenus aujourd'hui méconnus, des témoignages et des enquêtes pour produire un regard différent sur la migration, à partir de la création artistique et du dialogue.

Avec la volonté aussi d'affirmer que les politiques ont souvent failli sur ce dossier et qu'il est opportun et urgent de faire parler les artistes et de solliciter leurs points de vue ; d'envisager avec eux une « Nation Migrante», vaste pays aux frontières ouvertes et aux passeports à la portée de tout le monde.

 

Passer les frontières, cinq rencontres-débats qui réunissent à Beit Al Hikma, Académie des Lettres, des Sciences et des Arts, une trentaine d’intervenants pour échanger sur la migration, thème choisi pour l’édition 2017, sous un angle socio-politique et économique à travers une approche culturelle et historique. Deux autres rencontres-débats (en anglais) traiteront de l’art traitant de la migration et de l’histoire de la Goulette, carrefour de la migration, à travers des enregistrements sonores.

Nation migrante, articulée autour d’une quinzaine de pavillons, souvent dans des lieux insolites, confiés à une quarantaine d’artistes sous le commissariat de Lina Lazaar. Chaque pavillon propose une ou plusieurs œuvres explorant la migration. Disséminés entre le Kram et la Goulette, les pavillons sont animés par des artistes de toutes les disciplines : musiciens, acteurs, photographes, danseurs… A travers les pavillons de la Nation migrante, Jaou Tunis 2017 invite à une réflexion globale sur la migration à travers des expériences artistiques où le point de convergence est de retrouver la libre circulation des individus et de la pensée.

Tour des galeries, organisé à l’occasion de Jaou Tunis 2017 pour découvrir les expositions proposées par les galeries d’art entre La Goulette et la Marsa.

 

Evènement culturel participatif, gratuit et ouvert à tous les publics, Jaou Tunis 2017 est une initiative de Kamel Lazaar Foundation, soutenue par différents partenaires locaux et internationaux, publics et privés.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article