- 0126BE9D32D978046D0488244F622925 " />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Erich ALAUZEN

L'étoile où une vie extraterrestre pourrait exister, affole les scientifiques !
Tabetha Boyadjian
Tabetha Boyadjian

L'étoile où peut s'être développée une vie extraterrestre continue à alimenter les conversations des scientifiques du monde entier. (Voir notre premier article à ce sujet)...

En effet, l'étoile KIC 8462852 semble avoir une énorme masse en orbite autour d'elle et personne ne peut arriver à savoir ce que c'est vraiment...

Des baisses de luminosité intéressantes

Comment détecte-t-on des mouvements d'exoplanètes ? En observant des étoiles où régulièrement une baisse de luminosité est visible... En fait, une baisse peut se traduire par un objet qui passe devant la planète... Si elles sont régulières, ces baisses, cela peut correspondre à une période de révolution d'une planète.

C'est le cas pour notre étoile KIC 8462852 (espérons que les scientifiques vont lui trouver un nom un peu moins compliqué.. et plus sympathique), sauf que ces baisses de luminosité sont absolument irrégulières... Elles ne correspondent en rien au schéma de passage d'une planète, ce qui amène la question : quelle est cette masse qui passe de temps en temps devant la planète ?

Artefact extraterrestre ? oui, mais il y a aussi d'autres explications

A part l'explication extraterrestre d'un énorme engin qui tournoierait autour de la planète, les scientifiques apportent des explications, disons plus scientifiques : un amas de poussière, une nuée de comètes, un grand nombre de gros astéroïdes...

Nos scientifiques sont honnêtes : Tabetha Boyajian (à l'origine de l'article sur les baisses de luminosité) reconnait quand même que l'explication extra-terrestre doit être la dernière à prendre en compte !

Bon, nous aurons rêvé un peu quand même ! De toute manière, comme dit dans notre autre article, attendons janvier 2016 pour que nous ayons des explications beaucoup plus rationnelles...

A suivre !

Commenter cet article