- 0126BE9D32D978046D0488244F622925 " />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Erich ALAUZEN

Crédit Photo AFP

Crédit Photo AFP

Rien n'est nouveau sur notre vieille planète : des scientifiques viennent de mettre à jour le premier meurtre connu de l'histoire remontant à plus de 430 000 années...

La pauvre victime, un jeune d'une vingtaine d'années avait été frappé violemment sur le crâne... Une agression fatale... Le corps a été retrouvé dans la Grotte des Os, un site préhistorique connu situé dans le nord de l'Espagne...

Les scientifiques classifient ce meurtre comme le plus ancien meurtre de l'histoire qui fait penser que ces tendances comportementales meurtrières étaient déjà bien présentes chez les hominidés de cette époque.

Les scientifiques ont aussi révélé que plus de 6000 ossements appartenant au moins à 28 individus avaient été retrouvés dans la grotte... Ces restes humains se trouvaient conservés au fond d'un puits situé à près de 500 m de l'entrée de la grotte.

Le pauvre jeune homme avait sans doute été jeté dans ce puits d'une profondeur de 13m après son assassinat prouvant que le sentiment de colère existait déjà à cette époque.

La colère implantée profondément dans les racines de nos êtres

"Nous pensons que la violence interpersonnelle intentionnelle est un comportement qui accompagne les humains depuis il y a au moins 430 000 ans, tout comme le soin des malades ou même des morts, affirme Ignacio Martínez Mendizábal de l'Université d'Alcalá à Madrid, qui a participé aux recherches. Nous n'avons pas beaucoup changé ces 500 000 dernières années."

En savoir un peu plus sur la Grotte des Os en Espagne

Le gisement de la Sima de los Huesos (« Grotte des os ») a livré l'ensemble le plus important de fossiles humains de la seconde moitié du Pléistocène moyen, de 500 000 jusqu'à 120 000 ans avant le présent. Les os appartiennent à un groupe d'une trentaine de squelettes de l'espèce Homo heidelbergensis, considérée comme l'ancêtre de l’Homme de Néandertal. L'âge de ces prénéandertaliens est estimé entre – 300 000 et – 420 000 ans. Ils semblent avoir été jetés intentionnellement dans la cavité ; l’absence d’ossements d'animaux1, de marques de dents de charognards et d'outils (à l'exception d'un biface) indique qu'il ne s'agit pas d’un lieu d'habitat mais plutôt d'un dépôt intentionnel dans le cadre d’un rite funéraire. Le biface, seul outil découvert sur le site et dont la réalisation semble avoir été particulièrement soignée, pourrait constituer une offrande funéraire2.

En décembre 2013, une équipe internationale à laquelle appartient Juan Luis Arsuaga annonce avoir réussi le séquençage ADN d'un os de ce site vieux de 400 000 ans3. Les résultats de l'analyse génétique par l'équipe de Svante Pääbo (Institut Max-Planck d'anthropologie évolutionniste à Leipzig, Allemagne) publiée le 4 décembre 2013 dans la revue Nature4 montre que cetHomo heidelbergensis est génétiquement proche de l’Homme de Denisova, hominidé cousin mais distinct de Néandertal5. Pääbo pense que les Homo heidelbergensis de la grotte de Sima de los Huesos seraient les ancêtres communs de l’Homme de Denisova et l’Homme de Néandertal5.

La Grotte des Os en Espagne

La Grotte des Os en Espagne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article