- 0126BE9D32D978046D0488244F622925 " />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Erich ALAUZEN

Non, la Tunisie n'est pas finie... Bien au contraire, elle est debout, vaillante et se sent soutenue !

Les Français vont-ils continuer à tourner le dos à la destination Tunisie durant ces prochains mois ou au contraire, émus par le terrible attentat du Musée du Bardo survenu le 18 mars dernier, auraient-ils enfin compris que le risque d'attentat, après Charlie Hebdo, n'est plus réservé à certains pays considérés comme risqués, mais bien partout ?

Le Stand Tunisie au Salon du Tourisme (19/22 mars 2015) : un grand succès !

Sur le site Huffington Post Maghreb, une Française déclare : "Un attentat ne va pas m'empêcher de voyager, puisque j'habite dans un pays, la France, où il y a eu des attentats en janvier"... Une réflexion entendue au Salon du Tourisme de Paris qui a commencé le lendemain des attentats du Bardo pour se terminer le dimanche 22 mars. Même si Leila Tekaia, Directrice Générale de l'Office National du Tourisme Tunisien (ONTT) confiait son inquiétude en invoquant "ces touristes touchés pour la première fois depuis la Révolution du Jasmin", les Français n'ont pas boudé le stand de la Tunisie au Salon du Tourisme, égayé par des photos de paysages tunisiens qui faisaient rêver et où on distribuait des dattes aux nombreux visiteurs...

Le message que veut afficher la Tunisie est clair... Leila Tekaia l'a confirmé :" L'attentat du Bardo est un acte isolé, plus personne n'est à l'abri et le terrorisme est devenu un fléau international et global... Il ne convient pas de se focaliser sur un pays (la Tunisie) qui est en train de relever son économie et de démontrer sa stabilité"...

Même si le stand Tunisie n'avait pas reçu un tel succès en janvier 2015 lors du Salon des Thermalies du Carré du Louvre à Paris, les attentats du Bardo semblent avoir endurci les Français face aux risques d'attentats... qui peuvent arriver partout... et qui se sont malheureusement produits au cœur de Paris en janvier dernier.

"Cet attentat est une horreur, c'est tout aussi grave que celui contre Charlie Hebdo. Mais il ne faut pas non plus tout mélanger, et il faut soutenir les pays qui luttent contre le terrorisme, en affichant sa solidarité" déclarait un visiteur français sur le stand Tunisie.

Des messages positifs pour soutenir la Tunisie des deux côtés de la Méditerranée...

Je suis Bardo, je suis Tunisie, je suis Tunis, je suis Tunisien qui fleurissent partout sur les réseaux sociaux (article Le Temps du 21 mars), font sans aucun doute chaud au cœur des Tunisiens qui ne sentent pas du tout seuls dans cette terrible épreuve qu'ils sont en train de traverser... sans compter la campagne Je serai en Tunisie où des personnes du monde entier confirment qu'ils passeront bien leurs vacances en Tunisie...

Un soutien partagé par les personnalités politiques ou autres des deux côtés de la Méditerranée... Le terrorisme n'a jamais mis fin au tourisme.

Toujours au cours du Salon du Tourisme, Mathias Fekl, le Secrétaire d'Etat au Tourisme français a fait un détour pour aller saluer Leila Tekaia et marteler que "les Français devaient toujours se rendre en Tunisie"... Propos repris par son ministre, Laurent Fabius, par Manuel Walls, premier ministre et même par le Président Hollande au cours de diverses allocutions. Sans parler de l'ancien maire de Paris, Bertrand Delanoe, de Serge Moati, cinéaste ou de Michel Boujenah, acteur... et bien d'autres...

Shems FM annonçait sur son site que la Maire de Paris, Anne Hildago, avait appelé le samedi, 21 mars, l'ensemble des Français à s'engager auprès de la Tunisie et à vanter les charmes et les métiers de ce pays résolument engagé à relever les défis du siècle.

'Je suis en Tunisie pour témoigner du soutien et de l'affection des Parisiens aux Tunisiens, à la suite des événements tragiques du Musée du Bardo', a-t--elle déclaré au cours d'une visite à l'hôtel de ville de Tunis.

Du côté tunisien, le message est identique et aucun Tunisien ne baissera les bras en face de ces attentats meurtriers qui ont fait 20 victimes étrangères et 1 victime tunisienne.

La Ministre du Tourisme, Salma Elloumi Rekik, déclarait cette volonté du gouvernement tunisien lors de son passage sur France 2 à Télématin (voir vidéo ci-dessous)... Idem pour le message positif de la Ministre de la Culture et du Président Beji Caid Essebsi lors de son interview du dimanche 22 mars sur ITélé...

Peu d'annulations de réservations de clients français pour le moment

Le site Hebdo Touristique dans son article du 20 mars sur la Tunisie, reprenait les paroles de René-Marc Chikli, président du SETO (Syndicat des Entreprises du Tour-Operating) : " Les voyagistes membres du Syndicat des entreprises du tour-operating (Seto) n'ont pas constaté, depuis 48 heures, de vague d'annulations vers la Tunisie, frappée par un attentat meurtrier mercredi 18 mars. Il y a une vraie solidarité qui se manifeste"

Toujours sur le stand Tunisie du Salon du Tourisme de Paris, Muriel Le Gal, Directrice Générale d'Envies de Tunisie, confirmait cette tendance : "Je pensais avoir immédiatement des annulations, mais pour l'instant ce n'est pas le cas, j'ai même eu des demandes de réservations hier"

Ce peu d'annulations de réservations était également confirmé par la Ministre du Tourisme et de l'Artisanat Tunisien, Selma Elloumi Rekik qui déclarait, ce dimanche 22 mars, en annonçant parallèlement une Marche Internationale le dimanche 29 mars prochain, où des dirigeants du monde entier seront invités, que " peu d'annulations majeures avaient été enregistrées et que les tour opérateurs avaient affiché leur soutien à la Tunisie qui restait toujours à la vente"

Rappelons qu'en 2010, plus de 1,4 million de Français étaient venus passer leurs vacances en Tunisie contre seulement 700 000 en 2014.

Des annulations sont quand même intervenues chez les croisiéristes qui ont supprimé leurs escales à Tunis ou chez les voyagistes français du SETO qui ont suspendu, eux, les excursions vers les sites touristiques jusqu'à ce que de nouvelles mesures concrètes renforcent la sécurité sur ces zones...

Les tour-opérators polonais annulaient également tous leurs vols vers la Tunisie jusqu'à nouvel ordre et rapatriaient tous leurs touristes dès ce samedi matin, souvent contre leur gré. Slim Zghal, président de Thalassa Hotels, en parlait en ce dimanche 22 mars au micro de Karim Ben Amor sur RTCI.

Les Français confondent Islam et islamisme

"Il y avait déjà pas mal d'amalgame entre musulmans et islamistes, et certaines agences de voyage nous rapportent même qu'elles ont des clients qui leur disent qu'ils ne veulent pas partir dans des pays 'islamistes', confiait Adel Mhenni, en charge de la Communication à l'Office National Tunisien du Tourisme à Paris au site Huffington Post Maghreb.

Problème évoqué par le Président Beji Caid Essebsi lors de son interview avec I Télé lorsqu'il déclarait : " La Tunisie est un pays musulman et non islamique et on a veillé à garder cette spécificité dans l’article 1er de la Constitution... Cette phobie qui crée des tensions et, parfois des obstacles à une communication positive entre les Français et les Tunisiens, en particulier, et les musulmans, en général..."

Pour ne plus confondre Islam et islamisme, les Français curieux devraient visiter le site Quoi Info lorsque la journaliste explique les différences entre l'Islam qui constitue une religion partagée par presque 30% de la population planétaire et l'islamisme, mouvement regroupant les courants le plus radicaux...

" Les mouvements islamistes ne sont pas religieux, ils sont politiques..." résumait le président tunisien lors de son interview avec I Télé.

Symbole très fort hier samedi 21 mars à Tunis : la messe qui se déroulait à la Cathédrale de Tunis où chrétiens et musulmans se recueillaient pour honorer les victimes des attentats du Bardo.

Non, la Tunisie n'est pas finie, ni son tourisme

Même si certains média français ne partagent pas le soutien de la Tunisie (France 2 en rediffusant le Envoyé Spécial - lire article Espace Manager - ayant pour titre la Tunisie sous menace salafiste, reportage effectué en janvier 2013 qui avait déjà profondément agacé les Tunisiens - Libération en écrivant un article au titre ravageur C'est fini la Tunisie, c'est fini le tourisme, article écrit par la correspondante en Tunisie, Elodie Auffray,à laquelle le Président Caid Essebsi répondait- lire article Jawhara FM - et ayant fait l'objet de milliers de commentaires sur son compte Twitter), les Tunisiens et ses partenaires français semblent croire à l'avenir de ce magnifique pays, peuplé de ces 11 millions d'irréductibles Tunisiens qui n'ont fait que prouver depuis janvier 2011, leur sagesse et leur détermination à mettre en place une démocratie véritable qui fonctionne après les élections de fin 2014.

La Tunisie peut réussir sa saison 2015 si les Français confirment leur soutien en réservant leurs vacances prochaines dans ce merveilleux pays : d'abord pour faire de la résistance contre les islamistes et leur prouver qu'ils ne font peur à personne, ensuite pour faire comprendre au monde que le terrorisme est devenu un problème global et que personne n'en est protégé et enfin pour répondre positivement à ce formidable peuple de Tunisiens qui tendent la main avec leur gentillesse, leur sens de l'hospitalité et leurs espoirs...

Ne les décevons pas...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article