- 0126BE9D32D978046D0488244F622925 " />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Erich ALAUZEN

En ce 1er janvier, une pensée émue pour nos deux otages en Libye (qui réalisaient un reportage pour First TV, client de notre cabinet de relations presse), Sofiene Chourabi et Nadhir Ktari, qui eux ne pourront pas souhaiter les fêtes de fin d'année en famille... Une pensée pour leurs familles...

Je reproduis la dernière déclaration du Ministre des Affaires Etrangères tunisien en date du 30 décembre (source : BusinessNews)

La cellule de crise chargée du suivi de la situation en Libye, présidée par le ministre des Affaires étrangères Mongi Hamdi, s’est réunie mardi 30 décembre 2014, en présence de représentants des ministères de la Défense, de l’Intérieur, des droits de l’Homme et de la compagnie nationale Tunisair.

Selon un communiqué du département des Affaires étrangères, la réunion a porté sur le dossier de l’enlèvement en Libye du journaliste et du caméraman tunisiens, Sofiane Chourabi et Nadhir Guetari, ainsi que du fonctionnaire de l’ambassade de Tunisie à Tripoli, Walid Ksiksi. Mongi Hamdi a souligné l’extrême importance que la Tunisie attache à cette affaire. Dans ce contexte, le ministre a exposé aux présents les récents contacts établis avec les responsables libyens, où il les a exhortés à intensifier les efforts et la coordination officielle et officieuse pour libérer les otages tunisiens.

La cellule de crise, a également invité les Tunisiens à différer leurs déplacements vers la Libye, sauf en cas d’extrême urgence, appelant par ailleurs, les membres de la communauté tunisienne en Libye à la plus grande prudence et vigilance lors de leurs déplacements et à éviter autant que possible les zones de conflit, face à la dégradation de la situation sécuritaire dans ce pays.

D’un autre coté, la cellule a invité toute personne détenant des informations sur l’enlèvement ou la disparition de ressortissants tunisiens en Libye, à informer le département des Affaires étrangère, en envoyan
t un fax sur le numéro : 71 289 363.

Espérons que 2015 en son tout début verra la libération de ces deux jeunes hommes, capturés en Libye alors qu'ils faisaient leur devoir de journaliste pour la presse tunisienne...

Merci de trouver un article qui résume l'histoire tragique de ces deux journalistes...

Deux journalistes tunisiens sont détenus en Libye depuis plus de 100 jours
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article