- 0126BE9D32D978046D0488244F622925 " />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Erich ALAUZEN

Stephen Hawking
Stephen Hawking

Sur RMC Découverte, cette semaine, Stephen Hawking déclarait au cours de trois émissions fort documentées, il faut le reconnaître, que Dieu n'existait pas.

Pour lui, il était normal que nos civilisations croient en un pouvoir surnaturel, voire divin, avant les avancées de la science que nous connaissons depuis plusieurs années.

Maintenant, selon lui, la science peut prétendre à remettre en question l'existence d'un pouvoir divin et conséquemment réfuter toutes les religions dont le fondement est appelé Dieu.

C'est en tout cas ce qu'affirme le cosmologiste qui semble se cacher derrière son athéisme dans son ouvrage "Le Grand Dessein" (2010)pour déclarer qu'aucune intervention divine n'a existé dans la création de notre monde.

Rappelons que Stephen Hawking, âgé de 72 ans, est atteint d'une maladie incurable, la dystrophie musculaire. Il avait écrit en 1988 un best-seller qui avait fait également grand bruit lors de sa sortie : "Une brève histoire du temps : du big bang aux trous noirs"...

Selon Hawking, les lois de la physique, par exemple la force gravitationnelle, sont suffisantes pour prouver la non-existence de Dieu. Pour cette raison, le savant affirme que l'univers peut s'être créé à partir de lui-même, sans aucune autre aide.

Il faut noter que dans son livre paru en 1988, Hawking avait pourtant affirmé que l'univers n'avait pu être créé sans la main de Dieu... Vingt-cinq ans plus tard, il se remet donc en question et affirme que Dieu n'existe pas.

Pourquoi ce revirement ? à cause de sa théorie M ou théorie du Tout qui selon Hawking, est en train de répondre à l'un des plus grands défis de la physique théorique qui réconcilie la mécanique quantique (infiniment petit) avec la gravitation régissant les lois de la physique à l'échelle cosmique... et qui permet, selon le savant, de se passer de Dieu.

Einstein ne l'avait pas résolu, Hawking prétend qu'il le peut...

Le monde scientifique dont le physicien Etienne Klein, remet en doute les affirmations contenues dans "Le Grand Dessein" en affirmant qu'elles ne correspondent qu'à des pistes scientifiques et non à des assurances certifiées et approuvées par la communauté scientifique.

D'autres savants, beaucoup moins tranchants que Hawkins, reconnaissent leurs ignorances flagrantes et leur non-avancée qu'ils qualifient de "déprimante" dans ces domaines aussi primordiaux que la création de l'univers.

Le rôle extrême de la gravitation dont parle Hawking est également un sujet mis en doute par la communauté scientifique... Les questions :

- l'univers a-t-il créé par lui-même les lois de la physique ou existaient-elles préalablement ?

- faut il comprendre que la gravitation se trouvait déjà dans le néant originel ?

Peut-être l'interrogation de Ludwig Wittgenstein (1889-1951) est-elle mieux posée :

- pourquoi faudrait-il que le monde ait commencé à être soit un plus grand miracle que le fait d'avoir continué à être ?

Un sujet ouvert pour très longtemps...

Dieu n'existe pas... Une affirmation de Stephen Hawking que beaucoup de savants n'approuve pas...

Commenter cet article

Elfe Aquitain 27/12/2015 18:43

Quelle que soit la moindre particule élémentaire considérée, constitutive de toute forme de matière et de vie existante dans l'Univers, le produit de son énergie totale par sa longueur d'onde et sa vitesse est constant et non nul, égal au produit du carré de la célérité de la lumière dans le vide par la constante de Planck.

De fait, la quantité de mouvement d'une particule nous est donnée d'une part par l'équation de Louis de Broglie: p = h/λ (où p est la quantité de mouvement de la particule, λ sa longueur d'onde, et h la constante de Planck), et d'autre part par Albert Einstein sous la forme p = m.v (où m est la masse de la particule, et v sa vitesse), tandis que son énergie totale nous est donnée par le célèbre E = m.c² du même Einstein (où E est l'énergie de la particule, et c la vitesse de la lumière). Des deux équations d'Einstein on déduit: m = p/v = E/c², et donc: E.v = p.c². En substituant p dans cette dernière équation par sa formulation h/λ, on en déduit donc: E.λ.v = c².h. Dans le cas où la particule considérée est dénuée de masse (tel que dans le cas d'un photon, par exemple), la démonstration est même encore plus simple, et le résultat final le même, l'énergie totale d'une particule sans masse nous étant donnée par la formule: E = p.c.

Ni l'énergie de la particule, ni sa longueur d'onde, ni sa vitesse ne sont donc jamais nuls, et toute chose dans l'Univers a donc toujours existé de toute éternité (sous une forme ou une autre). Il n'est donc nul néant initial ou final dont quoi que ce soit serait issu ou y finirait, ni jamais la plus infime particule créée ou détruite en plus ou en moins, et par conséquent non plus quelque Dieu créateur que ce soit entre les deux.