- 0126BE9D32D978046D0488244F622925 " />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Erich ALAUZEN

Lectures : La Compagnie des Tripolitaines de Kamal Ben Hameda...

Une galerie de portraits de femmes tout à fait étonnant dans la Tripoli des années 60, à la fois puritaine et débridée, qui mélange sans heurts ses religions musulmane, juive et chrétienne et ses cultures arabe, berbère, africaine et italienne… De Tibra la Berbère qui « mange » les hommes à Hadja Kimya, la sorcière, en passant par la signora Filomena, la couturière et Tante Néfissa, qui fume et qui boit comme un homme, le petit narrateur, Hadachinou, dont on vient de fêter la circoncision, recueille les confidences de ce monde féminin qui l’entoure et qui l’enveloppe…

Kamal Ben Hameda nous ramène avec délice cinquante années en arrière pour nous conter, avec sa belle plume, les histoires de ces femmes résignées ou désabusées qui portent souvent un regard sévère sur la gent masculine absente…

C’est aussi l’histoire d’une solitude d’un jeune garçon, sans cesse en mouvement entre les maisons et les abris de ces créatures qui déversent leur trop-plein de féminité troublante dans les senteurs « des couscous aux oignons et aux pois chiche parfumés à la cannelle et à la fleur d’oranger ».

« Suspendu à leur souffle » et « accroché à leur regard », le petit mâle va, au cours de ses errances, forger sa sensibilité et aller à la rencontre de lui-même au contact de ces femmes malicieuses…

Editions Elyzad, DT 11,900 – Vendu aux Librairies Clairefontaine.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article